Vinofutur, le journal du vignoble du futur

Vinofutur est un journal papier entièrement consacré au thème du vignoble du futur. Il s’adresse à tous ceux et celles qui aiment le vin.

 

Vendu 5€ (hors frais de port) et publié une fois par an, il mêle enquête journalistique, travail graphique et reportage fiction. Une petite équipe de journalistes spécialisées, de graphistes, sommeliers et graphistes sont à la manoeuvre.

 

Vinofutur : petit mais futuriste

 

Vinofutur un journal minimaliste : il n’a que trois couleurs et qu’une seule feuille (et donc deux pages, un recto et un verso) pliée en deux, puis en quatre, façon “carte routière”. Un parti-pris “low-tech” côté forme, pour plus de richesse sur le fond.

 

Après un premier numéro publié en janvier 2022, Vinofutur 2 sera publié en décembre 2022, et est disponible en prévente jusqu’au 31 octobre 2022 sur la plateforme KissKissBankBank.

Vous vous demandez qui se cache derrière Vinofutur ? Tout ce que vous avez toujours rêvé de savoir sur Julie Reux et Véronique Simon se trouve ici.

commandez votre exemplaire
du VINOFUTUR 2

Au sommaire de VINOFUTUR 2 :
à quoi sert le vin ?

Dans le 2e numéro de Vinofutur, prévu pour décembre 2022, nous allons nous pencher sur des questions très existentielles :

  • A quoi sert le vin ?
  • Avons-nous vraiment besoin du vin dans nos vies ?
  • Et si oui, à quel coût ?

Pour tenter de répondre à ces vastes questions, nous avons sondé un philosophe, un designer, deux auteurs de fiction et un auteur de bande-dessinée. Et bien sûr, avant toute chose, nous sommes parties enquêter sur le terrain, avec les vigneron.ne.s d’aujourd’hui et de demain, des scientifiques et des entrepreneurs audacieux.

A déguster dans le Vinofutur 2 :

  • 💧 La guerre de l’eau et du vin
  • ☀️ Le soleil, l’énergie et les vignes
  • 🍾 “La bouteille de vin est vouée à disparaître”
  • 🍷 Le vin peut-il sauver l’humanité ?
  • 🍇 BD : l’histoire des raisins du futur
  • 🧐 Chacun cerche son cépage
  • ⚡️ La nouvelle vinofuturiste

A découvrir dans le journal Vinofutur 2

L’illustrateur : Benjamin Adam

Benjamin Adam est auteur de bandes dessinées. Il s’est essayé à de nombreuses reprises au reportage et au documentaire en bande dessinée avec ‘La Revue Dessinée’ et ‘Topo’, avant d’entamer “Soon” (Dargaud, 2019) avec Thomas Cadène, double récit d’anticipation qui mixe les codes du documentaire et ceux de la science-fiction.

Pour Vinofutur, Benjamin Adam a planché avec Julie Reux sur les variétés résistantes et la révolution végétale en cours dans le vignoble.

Le suivre sur Instagram

La collab : Design Friction

Le studio nantais DESIGN FRICTION accompagne les organisations publiques et privées dans l’exploration des imaginaires liés aux futurs, pour susciter réflexions et débats pluriels autour des incertitudes de demain afin d’outiller la prise de décision aujourd’hui. 

Bastien Kerspern et Léa Lippéra ont mis leur imagination débordante au service de Vinofutur, pour rédiger une nouvelle vinofuturiste glaçante… ou inspirante, selon les points de vue.

design-friction.com

Les enquêtes

Idelette Fritsch, journaliste indépendante basée à Montpellier et spécialisée “vin”, est partie enquêter dans le vignoble sur deux éléments fondamentaux pour produire du vin : l’eau et le soleil. Le premier commence sérieusement à manquer, et le second devient à l’inverse un peu trop abondant. 

Face à ces bouleversements d’équilibres ancestraux, la filière viticole ne manque ni d’idées ni d’opportunités.

Une fois par an, un voyage dans le vignoble du futur
Enquête journalistique + reportage BD + fiction
Pour tous les passionnés de vin, pros ou amateurs
Un journal papier à déplier

A découvrir dans le journal Vinofutur 1

Le tout premier numéro de Vinofutur a été publié en janvier 2022, à 2000 exemplaires. Il a rencontré un franc succès et a été vu dans à peu près tous les départements français. Une trentaine de cavistes en ont revendu à leurs clients, et une dizaines de salons ont accueilli la petite équipe. Ce premier journal a permis de poser les bases du projet Vinofutur.

Les plumes

Pascaline Lepeltier, sommelière MOF et Meilleure sommelière de France 2018, chroniqueuse de la Revue du Vin de France (pour faire très court). / @pascalinelepeltier

Idelette Fritsch, journaliste « vin » basée à Montpellier, elle travaille pour différents titres dont la Revue du Vin de France. / @idelettefritsch

Georgina Barré, fondatrice de l’agence Autour de la Com’, community manager et super coach de projet. / Linkedin/GeorginaBarre

🖍  Le pinceau

Marion Bonjour, designer graphique BZH, et auteure de la grande illustration 🔥 de Vinofutur / @marionriotgrrrl

Le sommaire

  • Petite leçon de survie pour les appellations
  • Quand le cuivre aura disparu
  • Cinq vignerons du futur
  • Boire un canon et sauver la planète
  • La dernière vigneronne du Muscadet
  • Climat, ce qui nous attend

Ce qu’ils en ont pensé…

“Très pratique à glisser partout et à lire. Original et finalement efficace.”

Antoine, caviste

“Bel objet et contenu qualité, c’est tout ce qu’on veut !”

Pauline, vigneronne

“Je ne savais pas à quoi m’attendre, j’ai été conquis sur le fond et sur la forme.”

Jean, caviste

“Passionnant, documenté, sérieux et esthétiquement réussi”

Catherine, amatrice de vin

Engagez-vous pour le futur du vin

La FAQ Vinofutur

Où et comment acheter le journal Vinofutur ?

Le journal Vinofutur est vendu 5€ (hors frais de port). Vous pouvez le commander jusqu’au 31 octobre sur la plateforme KissKissBankBank. Après cette date, vous pourrez le commander sur ce site, via une boutique en ligne.

Quelles différences entre Vinofutur 1 et Vinofutur 2?

Vinofutur 2 est plus grand, plus beau et mieux en tout.

Les couleurs de VF2 sont différentes (adieu le jaune et le violet).

Mais à part ça, et les sujets traités qui évidemment sont différents, VF1 et VF2 se ressemblent beaucoup : un journal tout en plis, consacré au futur du vignoble, fabriqué avec amour et vendu 5€.

A qui s'adresse Vinofutur ?

Vinofutur s’adresse à toutes celles et tous ceux qui aiment le vin. Le journal devrait donc intéresser tous les professionnels du vin – vignerons, sommeliers, cavistes, etc.-. Mais aussi aux buveurs de vin, réguliers ou occasionnels. Vinofutur n’est pas un journal de prescription : pas de recommendation ni de critique de vin. L’idée est plutôt de lever le nez de son verre ou de son rang de vignes pour réfléchir ensemble – professionnels et consommateurs/citoyens- à l’avenir du vignoble. Car nous croyons que cette problématique concerne tout le monde, bien au-delà de la filière viticole.

Pour aller plus loin, lisez notre manifeste Vinofutur ici.

Est-ce qu'on peut s'abonner à Vinofutur ?

Non… et oui. Non, vous ne pouvez pas vous abonner au journal papier pour l’instant. Mais vous pouvez vous abonner à la newsletter, une lettre de veille mensuelle et vinofuturiste proposée à prix libre.

Qui est derrière Vinofutur ?

Le projet Vinofutur est né de l’imagination de Julie Reux, journaliste indépendante qui navigue dans l’univers du vin depuis plusieurs années, et Véronique Simon, graphiste typographe sans soufre. D’autres plumes et talents renforcent l’équipe, au gré des besoins… et des moyens; car tout le monde est payé, comme il se doit. 100% indépendant, Vinofutur dépend entièrement des ventes du journal et du soutien de ses lecteurs.

Pour tout savoir sur l’équipe Vinofutur, cliquez ici.

 

Du papier, ce n'est pas un peu bizarre pour un journal du futur ? (et puis c'est quoi ce format ?)

A votre avis, lequel de ces deux supports seront encore lisibles en 2072 :

– Ce site web bricolé à la mano et doté d’un million de gadgets à mettre à jour toutes les semaines?

– Vinofutur, le journal papier, soigneusement rangé dans votre bibliothèque ?

Pour le format, nous avons voulu un journal 1) simple et peu coûteux à fabriquer et à envoyer, pour un prix abordable 2) qui laisse suffisamment de surface pour des contenus exigeants et créatifs et 3) en rupture avec les codes de la presse “vin”.

 

Et la newsletter Vinofutur dans tout ça ?

Vinofutur, c’est un journal ET une newsletter.

La newsletter est mensuelle (une lettre chaque début de mois) et propose une veille vinofuturiste : le best-of du world wine web choisi avec amour, avec quelques commentaires  analyses en prime.

La newsletter s’adresse à tous les pros et passionés de vin qui veulent être prêts pour le futur du vin.

Pour en savoir plus et s’abonner, ça se passe ici.

Le journal Vinofutur, c’est :

  • Le journal pour réfléchir au vignoble du futur
  • Des articles, une bande-dessinée, une nouvelle vinofuriste…
  • Une publication par an
  • Un look décalé
  • Le N°2 en décembre 2022
  • Vendu 5€
  • En prévente du 1er au 30 octobre 2022