Les coulisses et l’équipe de Vinofutur

Vinofutur, un journal né dans les vignes

L’idée de Vinofutur est née au printemps 2021, après une nuit de gel dans le vignoble du Layon, en Anjou. Une de plus. L’idée de raconter le changement climatique vu des vignes semble alors évidente.

A l’origine de ce projet, il y a Julie Reux, journaliste indépendante basée près de Nantes, dans le vignoble du Muscadet. Un pied dans la ville, un pied dans les vignes, Julie aime le vin naturel, les enquêtes journalistiques, la science-fiction et le potager. Elle pige pour différents titres de presse (Le Vin Ligérien, la Revue du Vin de France), et publie chaque mois une revue de presse dans la newsletter Vinofutur (ex-Wineletter), suivie par 700 abonnés.

veronique simon

L’aventure devient concrète grâce à la rencontre de Véronique Simon, graphiste sans soufre, autrice de nombreuses étiquettes de vin. Passionnée de vins naturels, elle aime plus que tout le poulsard et la typographie, et est suffisamment maniaque pour que ce défaut devienne une qualité dans son métier. C’est elle qui donne corps et vie à Vinofutur.

@simon_graphiste

Contactez Vinofutur !

3 + 4 =

Vous pouvez nous écrire à contactATvinofutur.fr

Des plumes, des pinceaux
et des cerveaux

Dans le projet Vinofutur, il y a l’idée de sortir du vignoble, des instituts techniques, des caves, etc. L’idée est de faire travailler des journalistes, mais aussi des artistes et des “penseurs”.

Idelette Fritsch

Benjamin Adam

Benjamin Adam / @benjamin_adam_

Pascaline Lepeltier

Marion Bonjour

Engagez-vous
pour le futur du vin