Kit de survie / Décryptages

#1 La vigne, c’est une plante qui résiste à la sécheresse, non ?

Oui.
Et non. 

Décryptage Vinofutur 1 : la vigne, c'est une plante qui résiste à la sécheresse, non ?

OUI la vigne est une plante qui résiste bien à la sécheresse

La vigne est certes une plante qui prospère dans le climat méditerranéen sec. C’est de toute façon une plante très résistante, et qui possède des capacités d’adaptation phénoménales, lui permettant de se développer presque partout dans le monde, dans des climats et paysages complètement différents.

MAIS l’adaptation au changement climatique, c’est plus compliqué que ça

– Sa capacité d’adaptation dépend du cépage (la variété de raisin) et du porte-greffe, des modes de conduite (comment la vigne est taillée notamment), du mode de culture (intensive ou pas, en bio ou pas, etc.), du type de sols, etc.

-Quand la température monte, les plantes transpirent plus (comme nous) et leur besoin en eau augmente. Même la vigne. Quand elle n’a pas assez à boire, les vignerons parlent de « stress hydrique ».
Or les projections climatiques indiquent une augmentation des températures (accentuée dans le Sud) et plutôt une diminution des quantités de pluie (dans le Sud encore).

– Même si la vigne survit, la sécheresse impacte directement la quantité et la qualité des vins produits, et in fine, le modèle économique des domaines viticoles. Dans le pire scenario, il peut devenir impossible de trouver une quelconque rentabilité dans un vignoble durablement impacté par la sécheresse.

✊ LA BONNE NOUVELLE (quand même)

Ca ne se fera pas du jour au lendemain, mais les vignerons peuvent changer certains aspects de leur vignoble pour le rendre plus résistant à la sécheresse. Et c’est d’ailleurs ce qu’ils font tous.

Participez au vin de demain !

Une veille mensuelle ciblée sur les futurs du vin, les combats progressistes à mener, les innovations techniques ET politiques à tester… Chaque mois dans votre boîte mail. Il suffit de s’abonner.