Vinofutur : pourquoi le futur (et surtout pourquoi 2072 ?)

 

L’aventure est hasardeuse et l’exercice étrange… Le vin du futur dans un journal, quelle idée !

Soyons clairs : il s’agit moins de prédire l’avenir – mission impossible- que de l’inventer. Il n’y a pas de Mme Irma dans l’équipe de Vinofutur. Et comme tous les textes qui prétendent nous transporter vers demain, Vinofutur racontera avant tout les rêves et les angoisses du vignoble d’aujourd’hui. On récapitule pour ceux qui auraient vécu dans une grotte : l’urgence du changement climatique, les injonctions du « consommateur – citoyen », le dilemme entre la nécessaire adaptation et le devoir de préserver l’héritage…

L’avenir soulève de multiples questions pour les professionnels du vin. Il y aura des choix à opérer, des chemins à emprunter, individuellement et collectivement. En se projetant en 2072 (dans cinquante ans, donc) Vinofutur vise à élargir les champs du possible. Ce journal d’après-demain invite à lever le nez de son terroir ou de son verre pour imaginer et rêver le futur à transmettre.

 

Vinofutur, un journal monomaniaque

 

Vinofutur, c’est un journal papier à numéro unique, et qui ne traitera que d’un seul sujet : l’avenir du vin et du vignoble.

  • Un style décalé
  • Des illustrations chic et choc
  • Du fond, de l’enquête, des infos

Quel format ?

Objet journalistique non-identifié, Vinofutur mêlera reportage-fiction, travail graphique, enquête journaliste approfondie et chronique engagée. Le tout sur un format papier « dépliable », en 2000 exemplaires, et avec le chic d’une belle bouteille.

 

Quel prix ?

Chaque exemplaire sera vendu 5€. Il y aura des tarifs groupés pour les professionnels.

Une prévente sera organisée à partir du 1er décembre 2021. Stay tuned !